giphy 7.GIF

#2 - POURQUOI NARUTO EST UN CHEF-D'OEUVRE.

2 octobre 2021

 

Comme je vous l’ai dit précédemment dans mon épisode « mon histoire » avec les mangas, Naruto est mon manga préféré : d’abord parce que c’est le tout premier que j’ai vu et lu et qui m’a fait tomber dans le Manga Game et ensuite parce qu’il y a trop de belles choses dans cette œuvre, que… je vais vous détailler maintenant !!! 


Avant tout chose et avant de commencer, je voudrais vous faire un léger rappel de ce qu’est un shonen. Un shonen : c’est une ligne éditoriale destinée aux jeunes garçons entre 8 et 18 ans. Ce qui est le cas pour 90% des mangas actuels et passés. C’est en opposition au shojon qui est une ligne éditoriale plutôt orientée pour les jeunes filles, entre 8 et 18 ans voire jeune adulte. Cela traite souvent de romance. 


Le shonen est souvent confondu avec le « nekketsu », qui lui est procédé narratif qui englobe la majorité des œuvres que nous connaissons aujourd’hui : on retrouve la fameuse quête initiatique des personnages principaux, et les grandes valeurs : amitié, effort, dépassement de soi, esprit d’équipe et salut de l’âme.  

RAPPEL SUR L'OEUVRE

Auteur – Mashashi Kishimoto 

Date de sortie / publication - septembre 99 / nov 2014 (au Japon)
en France : publié par l’éditeur Kana entre mars 2002 / nov 2016 

Animé - Naruto sorti en 2002, fini en 2007 :200 épisodes
Naruto Shippuden – 2007 / 2017 :500 épisodes 

Nombre de tirages - plus de 250 millions d’exemplaires vendus et même presque 5 ans après la fin, ce manga continue d’être dans le top 3 des mangas les plus vendus dans le monde !

RÉSUMÉ DE L'OEUVRE

C’est très difficile de résumer de manière « rapide », tellement c’est une œuvre complexe et complète. 

Naruto est un petit garçon d’une dizaine d’années qui vit au pays du feu, à Konoha, le village caché des feuilles. Il est orphelin, et craint par tous les habitants du village car il abrite en lui le célèbre Kyubi, démon renard à 9 queues, ayant détruit le village par le passé. Il cherche par tous les moyens à attirer l’attention en faisant des tonnes de bêtises. Son rêve ultime est d’atteindre le plus haut grade de reconnaissance des shinobis (ninjas) et des gens du village, devenir le Hokage.  Il entre à l’école des ninjas, intègre la fameuse équipe 7 avec ses camarades Sakura Haruno et Sasuke Uchiha, sous la supervision du légendaire ninja copieur, Kakashi Hatake. Commence alors une grande aventure !

DE MANIÈRE GÉNÉRALE

Pour parler d’un point de vue purement esthétique et graphique : le style de dessin est très agréable, plutôt détaillé, avec beaucoup de décors et des personnages aux chara designs travaillés et réfléchis. Tout le monde connaît la fameuse combinaison orange de Naruto ! Il faut également savoir que Naruto, historiquement est inspiré du personnage de Goku enfant dans Dragon Ball, d’après Kishimoto lui-même ! 

L’anime quant à lui, reste très fidèle au manga, il est en haut en couleurs, avec des musiques exceptionnelles qui résonnent encore dans nos têtes, des années après et qui envahissent les playlists lofi de youtube !

ATTENTION, IL PEUT Y AVOIR QUELQUES SPOILERS !


Je vais commencer par aborder point par point, les éléments qui rendent cette œuvre aussi exceptionnelle : 


  • L’atmosphère générale de l’histoire : le monde des shinobis est très précis et très détaillé : c’est un vrai monde avec différents pays, chacun ayant leur particularité, leur force, leur faiblesse. Il y a un vrai développement de l’Histoire des différents clans, familles, pouvoirs héréditaires, etc. 

  • La géopolitique existante : C’est une vraie métaphore du monde réel : il y a des guerres, des conflits, des alliances, des coups bas entre les différentes nations. On retrouve de tout ! 

  • La richesse des personnages : LA, grande force de ce manga d’après moi, c’est la multitude de personages différents : chacun avec leur personnalité et leur histoire (souvent très badante d’ailleurs). Ils ont tous un passé bien développé, bien ancré dans l’histoire que l’on découvre assez rapidement, dès le début de l’œuvre et tout au long. IL est très très difficile d’avoir une préférence ultime parmi tous ces persos, tant ils sont attachants et bien travaillés. Par exemple, impossible de ne pas aimer un Minato, tant par sa personnalité calme et attachante, que par sa surpuissance. C’est le plus jeune Hokage, le 4e, l’éclair jaune de Konoha et surtout, le mari attentionné de Kushina ! (oui, oui, là c’est la fangirl qui parle). Ou encore un personnage comme Jiraya. Jirayaaaa les gars ! le Sanin légendaire, le roi des crapauds, et l’ermite pervers. C’est impossible de ne pas l’adorer ! Naruto, par contre, est un peu mis à part : on a les bases de son passé au début du manga, mais son histoire se dessine au fur et à mesure. Par exemple : il apprend relativement tard qui sont ses parents. Certains personnages sont devenus emblématiques dans le monde du manga, comme par exemple le personnage d’Itachi, qui à ce jour est probablement le personnage le plus populaire de Naruto. (Demandez aux mecs de vous dire quel est leur perso préféré dans Naruto, 99% vous répondront Itachi !)

  • L’émotion mise dans l’histoire : Qui n’a jamais versé une larme devant Naruto ? Franchement ? Qui n’a pas chialé sa race au moment où Jiraya écrit sur le dos de Fukusaka (j’essaye de ne pas spoiler en ne donnant pas toutes les informations cruciales) ? Ou au moment où Naruto dit au revoir à Minato à la fin de la grande guerre ninja et qu’il lui demande de passer un message à Kushina ? Quand le Edotensei d’Itachi adresse ses derniers mots à Sasuke ? Breffff, trop d’émotions dans ce manga. Et beaucoup trop de scènes qui vous retournent l’estomac et qui vous serrent le cœur. L’émotion est vraiment présente tout au long et ne laisse personne indifférent (ou si c’est votre cas, vous êtes vraiment bizarre. Ou un sociopathe)

  • Les valeurs transmises dans le manga : Comme dans tout bon shonen qui se respecte, on retrouve les éternelles grandes valeurs mises en avant : le dépassement de soi, travail/effort, notion de l’amitié, de l’esprit d’équipe, et surtout le fameux « salut » de l’âme ! On voit Naruto galérer tout au long du manga, pour s’améliorer, devenir plus fort. Il ne lâche jamais rien (et Dieu sait qu’il part de loin !). Il veut toujours être le meilleur. Il passe quand même du statut du looser fini, au plus grand ninja de tous les temps, reconnu de tous, craint par ses ennemis. Il n’abandonne jamais ses amis non plus, et serait prêt à se sacrifier pour eux, sans aucune hésitation. Et évidemment, son fameux TalkNojutsu, qui aide la plupart des grands antagonistes du manga à revenir dans le droit chemin. 

  • La variété de pouvoirs / jutsus : N’oublions pas que Naruto reste un manga de combat et de ninjas, donc il y a forcément un panel de pouvoir et de techniques. Et il y en a pour tous les goûts : tout d’abord les grandes familles de chakras : eau, terre, vent, feu, foudre. Ainsi que les différents jutsus (techniques) : ninjustu (technique ninja), genjutsu (technique d’illusion dont le master absolu est Itachi (et oui, encore lui)), taijutsu (techniques du corps – Lee et Gai).
    Il y a également les pouvoirs héréditaires, qui se transmettent de famille en famille : on se souvient d’Haku et sa technique des Démoniaques miroirs de glace, qui a causé bien du tort aux membres de l’équipe 7. 

  • La qualité des arcs principaux : Sans rentrer dans le détail précis des arcs, chacun est très bien travaillé, de durée plus ou moins égale et toujours face à un antagoniste exceptionnel. Naruto tourne autour de l’arc Orochimaru, tandis que Shippuden tourne autour de l’arc Akatsuki, l’arc Pain, l’arc Obito/Madara et enfin le mini arc Kaguya /ermite Rikkudo.

  • Des antagonistes assez exceptionnels : Ca découle de la qualité des personnages évoquée plus tôt, mais une autre des grandes grandes forces de Naruto, c’est les antagonistes qui sont juste OUF– tous extrêmement riches, avec des personnalités hors du commun, flippants, puissants et complexes. Par exemple, Orochimaru et sa personnalité insaisissable. C’est de loin mon antagoniste préféré et bien devant Pain. Son chara design est ouf, il a trop la classe, on ne sait pas trop quelles sont ses réelles intentions, il n’est ni gentil, ni méchant, il sert ses propres intérêts et il a des revirements inattendus. Et dans Boruto, il est top aussi (calmez voooous à vous indigner au mot de Boruto). Pain est aussi particulièrement complexe, avec le grand mystère qui l’entoure et que certains découvriront au péril de leur vie !

Après avoir parlé des qualités principales qui font de Naruto, une œuvre hors du commun (et encore, je suis sûre que j’en ai oublié, venons-en aux sujets qui fâchent). Car oui, Malheureusement, dans toute chose dans ce monde, il y a du bon (de l’excellent même), mais en contrepartie, il y a forcément du mauvais (vous voyez, je reste une fille objective tout de même !). Parlons donc des défauts et des points moins réussis de Naruto, même s’ils restent peu nombreux :

  • Les petites incohérences du récit : Alors, dans ce manga, certaines choses sont difficiles à comprendre / expliquer. Il y a certaines incohérences qui ne sont jamais réellement expliquées. Ex : Pourquoi Naruto vit tout seul à 6 ans ? Et pourquoi il attend ses 16 ans pour se questionner sur ses parents ? Après, je pense qu’il faut aussi se mettre à la place de Kishimoto, et quand on produit une œuvre d’aussi grande qualité, il est difficile d’être au top pour tout, tout le temps.

  • Personnages féminins pas toujours bien développés : En réalité, je suis assez mitigée sur ce point, car il y a parfois quand même de super personnages féminins comme Tsunade, par exemple, qui incarne la puissance, le charisme et qui fait peur à de nombreux hommes. Bon, même si le fan service est un peu abusé avec elle (peut-être pour ça qu’elle est intéressante ?) Mais en comparaison au panel gigantesque de personnages masculins, les femmes ne sont pas mises à l’honneur. Exemple : le personnage de Tenten, qui réellement ne sert réellement strictement à rien. Kurenai, à part être enceinte et avoir des yeux qui ressemblent à des sharingans et faire des câlins réconfortants à Hinata, ne sert pas à grand-chose non plus. Alors qu’elle n’est pas en reste niveau puissance. Kishimoto reconnaît lui-même être mauvais avec les personnages féminins. Allez Masashi, on t’en veut pas trop ! 

  • La longueur de l’anime : 700 épisodes baaaah c’est pas rien ! C’est long et alors les filleeeeeeeers mon pooote. Même si on comprend qu’ils étaient indispensables pour pallier au rythme du manga, qui était trop lent par rapport à la sortie de l’anime. Mais serieuuuux y’a des saisons entières de fillers. De quoi en décourager plus d’un de décrocher, car je trouve que certaines histoires sont vraiment inutiles au possible et cassent le rythme de l’histoire. 

  • Arcs secondaires parfois un peu bâclés : dans la continuité des fillers inutiles, en dehors des arcs principaux, certains arcs ne sont vraiment pas ouf ouf. Pour ma part, par exemple, l’arc de Sasuke qui crée sa propre équipe, m’a saouléééée (bon après je n’aime pas particulièrement ce personnage, donc ça a du jouer !) 

  • L’arc Kaguya, en trop : SPOILER ALERT à mes yeux, cet arc, même s’il apporte des précisions sur l’ermite Rikkudo, sur l’origine du chakra, sur l’origine des shinobis, était en trop. Madara était déjà un goat ultime, le guerrier surpuissant , par excellence. Il aurait du être le boss de fin. Faire passer Kaguya après, c’est limite du manque de respect. 


 CONCLUSION

Pourquoi Naruto est donc un chef d’œuvre ? 

Parce que globalement, malgré les quelques points négatifs énoncés précédemment, ça reste une victoire écrasante pour les arguments positifs. C’est une œuvre magistrale, qui a marqué petits et grands, qui continue d’être découverte par les plus jeunes générations, et surtout, surtout ! Qui continue d’être un des mangas les plus vendus au monde, des années après la fin de sa publication. En 2020, c’était le manga le plus vendu en France, avec 1,2 million d’exemplaires, soit « un manga vendu toutes les 30 secondes ». Rien que ça !

Kishimoto a su nous séduire avec une histoire très complexe et des personnages tous plus attachants les uns que les autres.  


Ce n’est pas sans une certaine nostalgie qu’on arrive à la fin de cette histoire, mais … ça continue dans Boruto. Non non ne vous indignez pas ! Oui, oui, Boruto c’est bien et je vous expliquerai dans un épisode à venir pourquoi ! De toute façon, un seul argument qui devrait suffire pour convaincre : on retrouve un Naruto adulte et accompli, mais qui reste fidèle à lui-même ! Et pour ceux qui suivent l’anime, on arrive à des moments masterclass ! Ou Naruto prouve bien que, 5 ans après, c’est toujours lui le boss du game. 

 
Naruto 2.jpg